LE BIM : UN PROCESSUS COLLABORATIF

  • Home
  • Le BIM
  • Processus BIM


Le Building Information Modeling est un processus qui devra apporter une meilleure collaboration des acteurs de la construction.

Cette méthode de travail est basée sur la collaboration autour d’une maquette numérique (Building Information Model).

Dans un processus BIM, chaque acteur de la construction crée, renseigne et utilise cette maquette, et en tire les informations dont il a besoin pour son métier. En retour, il alimente la maquette de nouvelles informations pour aboutir au final à un objet virtuel renseigné, représentatif de la construction, de ses caractéristiques géométriques et des propriétés de comportement.

Le BIM est l'acte de collaborer autour de la Maquette, et de pouvoir échanger des informations (graphiques et/ou sémantiques) sans perte de données. Tout d'abord en agrémentant correctement la Maquette (un mur est un mur, respect du point origine, etc.), mais aussi en utilisant le format IFC (Industry Foundation Classes), qui a été développé par Building Smart. Ce principe d’interopérabilité permet aux partenaires du projet de centraliser les données en évitant de ressaisir les informations.

L’émanation française de building SMART International est l’association Médi@construct.

Les niveaux de maturit v2

IFC


Acronyme de Industry Fundation Classes. Il s'agit d'un langage orienté objet utilisé par l'industrie du bâtiment pour échanger et partager des informations entre logiciels. Ce format de fichier est ouvert.

Depuis mars 2013, les IFC sont labellisés ISO 16 739. Les IFC ont pour but d’assurer l’interopérabilité des logiciels métiers BIM.

Il présente les identités des éléments de construction, les relations entre ces éléments et leurs propriétés.

Les logiciels sont certifiés en import et/ou en export par buildingSMART International. Nous sommes aujourd’hui à la version IFC4